Skip to content

Foire aux questions

Foire aux questions

Cette page sera mise à jour au fur et à mesure de l’avancement du projet.

Nous vous invitons à la consulter de temps à autre pour prendre connaissance des dernières nouvelles.

QU’EST-CE QU’UN RÉSEAU ÉNERGÉTIQUE DE QUARTIER ET COMMENT ÇA FONCTIONNE?

Un réseau énergétique de quartier est un ensemble d’installations centrales permettant de chauffer des bâtiments à l’eau chaude ou à la vapeur et de les refroidir par circulation d’eau froide. L’eau circule dans une tuyauterie souterraine en boucle. Cette configuration en réseau consomme moins d’énergie et se révèle plus efficace qu’une configuration où chaque bâtiment a sa propre installation.

On trouve de ces réseaux énergétiques partout dans le monde. D’après le Programme des Nations Unies pour l’environnement, l’aménagement de réseaux énergétiques de quartier modernes dans les villes « compte parmi les solutions les moins chères et les plus efficaces si on entend réduire les émissions de gaz à effet de serre et la demande d’énergie primaire ».

Voir une illustration d'un réseau de chauffage et de refroidissement urbain

COMMENT LE GOUVERNEMENT DU CANADA MODERNISERA LES CENTRALES DE CHAUFFAGE ET DE CLIMATISATION PAR LE BIAIS DU PROGRAMME D’ACQUISITION DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES (PASE)?

Le gouvernement du Canada procède actuellement à un projet de modernisation qui transformera le réseau qui chauffe 80 bâtiments et climatise 67 bâtiments dans la région de la capitale nationale. Le Canada y va de l’avant dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) visant à concevoir, construire et financer la modernisation qui sera achevée en 2025, et à exploiter et entretenir le réseau de 2020 à 2055. Le gouvernement du Canada demeurera propriétaire de toutes les centrales de chauffage et de refroidissement.

POURQUOI UTILISER UN MODÈLE D’AFFAIRES DE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ (PPP)?

Dans le cadre du modèle PPP, le gouvernement du Canada et le partenaire privé ont signé une entente de projet qui regroupe des obligations de conception, construction, exploitation et entretien et qui énonce clairement les rôles et responsabilités.

Ce modèle permet au gouvernement du Canada de miser sur les compétences, l’innovation et l’expertise du secteur privé en vue de fournir une solution systémique de services énergétiques de longue durée qui est moderne, efficace et rentable. De plus, le modèle PPP fait en sorte qu’une planification adéquate et les fonds nécessaires sont disponibles pour les réparations et entretiens réguliers, nous assurant que nos actifs demeurent en bon état et que la sécurité des occupants et travailleurs soit maintenue.

QUELS SECTEURS SERONT TOUCHÉS PAR LA CONSTRUCTION?

Les piétons, les cyclistes et les automobilistes seront peu touchés pendant les travaux de construction. En cas de problèmes au niveau du transport, la Ville d’Ottawa et la Ville de Gatineau seront informées et assureront une large diffusion des mises à jour.

QUELLES MESURES SERONT MISES EN PLACE LORS DE LA CONSTRUCTION AFIN D’ATTÉNUER LES EFFETS DE LA CONSTRUCTION SUR LES COLLECTIVITÉS AVOISINANTES?

En collaboration avec la Ville d’Ottawa et la Ville de Gatineau, Innovate Energy élaborera et évaluera des mesures et des solutions de gestion de la circulation routière. Pour limiter les délais et la durée des perturbations pour les usagers de la route, les fermetures de route auront lieu en dehors des heures de pointe, si possible. Innovate Energy se consacre à la conception et à la mise en œuvre de stratégies novatrices de construction et de gestion de la circulation routière pour veiller à la sécurité et à la mobilité de la population.

EST-CE QUE LE RÉSEAU MODERNISÉ UTILISERA DES SOURCES D’ÉNERGIES RENOUVELABLES/À FAIBLES ÉMISSIONS DE CARBONE/À ZÉRO ÉMISSION DE CARBONE?

Le refroidissement sera alimenté par l’électricité qui a une faible teneur en carbone. D’ici 2025, le gouvernement du Canada utilisera 100% d’énergie propre. De plus, le système utilisera le refroidissement par l’eau de rivière qui est renouvelable et réduira nos besoins énergétiques globaux. Notre refroidissement sera donc carboneutre.

En ce qui concerne le chauffage, Innovate Energy s’est engagée à construire et à exploiter un système au gaz naturel à haute efficacité. Notre objectif pour l’avenir consiste à passer à une source d’énergie à faible émission de carbone pour notre chauffage de base, et de recourir à des sources renouvelables de gaz naturel en période de pointe. Notre objectif consiste à réduire de 90 % nos émissions de GES provenant du réseau énergétique de quartier d’ici 2030.  

Finalement, nous travaillons de concert avec différents exploitants d’immeubles pour réaliser leurs plans visant à ajouter de l’énergie renouvelable et à recevoir de l’énergie carboneutre de diverses sources telles la géothermie et la chaleur résiduelle.

EST-CE QUE CE SYSTÈME SERA ÉLARGI POUR INCLURE D’AUTRES BÂTIMENTS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL OU D’AUTRES BÂTIMENTS?

L’objectif du gouvernement du Canada vise à faire en sorte qu’il soit possible pour d’autres bâtiments de se raccorder au système énergétique de quartier une fois les travaux de modernisation achevés.

EST-CE QUE LA TECHNOLOGIE DE CHAUFFAGE DE L’EAU CHAUDE À BASSE TEMPÉRATURE, INTRODUITE PAR CE PROJET A ÉTÉ TESTÉE OU UTILISÉE PAR D’AUTRES PAYS QUI ONT UN CLIMAT SEMBLABLE À CELUI DU CANADA?

La décision d’appliquer la solution technique de chauffage de l’eau chaude à basse température découle en partie de l’expérience et des conseils de divers fournisseurs dans d’autres pays, dont certains qui exploitent des systèmes énergétiques de quartier avec de l’eau chaude à basse température depuis plus de vingt ans. Plusieurs de ces pays, particulièrement la Suède, la Finlande, le Danemark et la Norvège ont des climats saisonniers très semblables à ceux de la région de la capitale nationale.

Quel groupe gouvernemental canadien est responsable de ce projet?

Le Programme d’acquisition de services énergétiques (PASE), qui fait partie de la Direction générale des services immobiliers (DGSI) au sein de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), est responsable de la gestion de ce partenariat public-privé (3P).

Quelles consultations avez-vous tenues avec les parties prenantes?

En tant que groupe gouvernemental responsable de la gestion du projet au sein de SPAC, le PASE consulte les parties prenantes à l’interne et à l’externe depuis de nombreuses années, notamment au moyen de sondages visant à mieux connaître les services offerts sur le marché.

En 2014, le PASE a communiqué avec les propriétaires et les exploitants d’immeubles du secteur privé du centre-ville d’Ottawa pour les informer des options de modernisation et sonder leur intention de se raccorder au système dans le futur.

Lors de ces consultations, le PASE a constaté que les options de chauffage et de refroidissement des bâtiments étaient envisagées; toutefois, les problématiques suivantes ont été soulevées : 1) la

compétitivité des coûts; 2) la réduction des émissions de gaz à effet de serre; 3) la redondance et la fiabilité; 4) la qualité du service à la clientèle.

Depuis 2016, le PASE a pris part à plusieurs consultations communautaires sur le programme Évolution énergétique de la Ville d’Ottawa qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 100 % d’ici 2050 pour la collectivité et de 100 % d’ici 2040 pour la municipalité. Il a profité de ces séances de consultation pour partager l’information sur son système énergétique de quartier.

En 2017, le PASE a commencé à consulter abondamment la CCN au sujet de la proposition de conception du projet de modernisation des services énergétiques (MSE). Suivez ce lien pour en savoir plus.

L’équipe du Plan de conversion des bâtiments utilisateurs (PCBU) fait partie du PASE. Elle consulte régulièrement les locataires et les gestionnaires d’immeubles et d’installations aux étapes de la planification et de la construction des projets de conversion de bâtiments pour les raccorder au système modernisé. Après la mise en place des plans de conversion du système de chauffage à vapeur ou à eau chaude à haute température à un système à eau chaude (la norme pour un système énergétique de quartier moderne), l’équipe du PCBU rencontre périodiquement les gestionnaires immobiliers pour les informer de l’état du projet et repérer au tout début du processus les problèmes qui pourraient survenir durant la construction afin de les atténuer. En outre, les rencontres permettent de les sensibiliser aux avantages du processus de conversion et de veiller à ce que les perturbations soient bien gérées pendant les travaux.

Les travaux auront-ils une incidence sur les biens patrimoniaux?

Tous les travaux effectués sur des biens patrimoniaux seront menés de façon à conserver l’intégrité de l’immeuble et à répondre aux besoins fondamentaux des locataires. Les travaux n’auront aucun impact délétère sur les biens patrimoniaux.

Quels sont les immeubles connectés au système énergétique de quartier existant?

Dans la région de la capitale nationale, Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) est responsable de la prestation de services de chauffage à 80 immeubles (soit une superficie totale de 1,83 million de m2 abritant plus de 50 000 fonctionnaires) et de refroidissement à 67 immeubles (soit une superficie totale de 1,73 million de m2). SPAC exploite cinq centrales de chauffage et de refroidissement (CCR) et quatre réseaux de distribution. Les cinq CCR ont été conçues et construites entre 1916 et 1971.

QUI EST INNOVATE ENERGY?
Votre question ne se trouve pas dans cette liste? Veuillez communiquer avec nous; nous vous répondrons dans les dix jours ouvrables.
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram